HISTOIRE DE LA LANGUE TIBETAINE

  Le tibétain est la langue du Tibet, région autonome de la République populaire de Chine depuis 1965. Il est aussi, le berceau d’un courant intellectuel et spirituel très connu dans le monde entier : Le bouddhisme.  Cette langue appartient à la famille sino-tibétaine, du groupe tibéto-birman. Si l’on considère la filiation de la majorité de ses termes, on relève plusieurs racines communes avec le chinois et les langues indiennes. Plusieurs dialectes sont utilisés en langage parlée au Tibet. Nous citons notamment :

  • Le tibétain d’Amdo
  • Le tibétain de Kham
  • Le tibétain de Lhassa

  C’est ce dernier dialecte qui est compris par les locuteurs des différentes variétés de tibétain. Ces dialectes ont une même origine qui est le tibétain littéraire ancien.

Le tibétain écrit a été Créé au VIIe siècle en utilisant un alphabet spécifique. Il est composé de trente consonnes et de quatre voyelles. Cet alphabet correspond à un semi-syllabairen c’est-à-dire que chaque symbole représente une syllabe et non un phonème. Les consonnes ont toutes un son « a ». Elles ne sont pas de véritables lettres, elles s’accrochent soit au-dessus, soit eu dessous des consonnes et les modifient.

Le tibétain demeure l'une des rares langues sino-tibétaines qui n’a pas pratiquement subi d’influences étrangères et utilise encore son écriture d'origine. Les tibétains sont réticents aux changements car ils craignent pour leur identité. D’autant plus qu’elle est marginalisée en Chine.

Thonmi Sambhota, un ministre du roi Srong-btsan sgam-po, inventa cet alphabet, en s’inspirant de l'écriture devanâgarî employée en Inde.

 L’écrit du tibétain n’a pas d’espace entre les mots mais les syllabes sont séparées par un point. Pas de majuscule ni de minuscule et une même lettre peut avoir plusieurs tracés. L’orthographe ainsi que la grammaire sont relativement complexes. C’est une langue essentiellement monosyllabique, chaque syllabe peut à la fois être un nom, un verbe ou un adjectif. Une syllabe peut contenir une à six syllabes. 

  Le tibétain est la langue du Tibet à côté du chinois. Elle compte à peu près six millions de locuteurs dont un million vivant en Chine.

 Elle est enseignée à travers le monde dans diverses écoles. L’attrait de la culture tibétaine est important auprès des occidentaux à travers le succès du bouddhisme auprès de ces populations.

La langue serait soutenue par le bouddhisme en même temps, sa disparition constituerait une tragédie pour la littérature bouddhique, étant donné que la plupart des textes sont rédigés en tibétain. Le risque que les nouvelles générations de Tibétains n’auront plus aucune connaissance de leur propre langue, est envisageable.