HISTOIRE DE LA LANGUE TELOUGOU

 Le Télougou (ou télinga), fait partie des langues dravidiennes qui concerne près de 200 millions de locuteurs, elle réunit près d'une trentaine de langues parlées principalement dans le sud de l'Inde et au Sri Lanka et dans quelques endroits épars dans le Nord ainsi qu'au Népal et au Pakistan. Dans l’Inde du Sud, le Télougou côtoie le tamoul, le kannada et le malayalam.

Les autres langues parlées en Inde appartiennent à la famille. Indo-aryen, les langues du nord de l'Inde du groupe "indo-européen" dont le latin et le grec en font partie. Les écritures des deux familles diffèrent : celles des langues dravidiennes sont totalement différentes de celles des langues indo-aryennes.

 La langue télougou est parlée par 70 millions de locuteurs, dans les État de l’Andhra Pradesh, (Inde), du Tamil Nadu (Inde) et de Karnataka. La Constitution indienne, reconnait en plus de l’hindi 21 langues et donne la possibilité aux États et territoires de l'Inde de choisir leur(s) langue(s). Ainsi, le télougou est la langue officielle de l'Andhra Pradesh, et au niveau central, l’hindi est considéré langue officielle de l’Union Indienne au même titre que l’anglais.

Le télougou a trois principales variantes dialectales, qui sont parfois considérées comme autant de langues distinctes1. Il a subi l'influence du sanskrit, puis plus récemment de l'anglais dans son vocabulaire et s’écrit de gauche à droite en utilisant un alphabet dérivé de l'écriture brahmi. Comme vous pouvez le remarquer ci-dessous, il s’agit d’une écriture assez difficile dont l’apprentissage exige des efforts certains :

1- B.Krishnamurti, The Dravidian Languages, Cambridge University Press, 2003