HISTOIRE DE LA LANGUE PORTUGAISE

 La langue portugaise a des origines latines, comme la France et l'Espagne, le Portugal fut une province romaine que l'on appelait alors la Lusitanie, car à l'origine c'était le pays des Lusitaniens. C'est ce qui explique pourquoi aujourd'hui les locuteurs portugais sont appelés des lusophones La "lusophonie" désigne un ensemble de pays liés par une culture, une langue commune qui est le portugais (Portugal, Brésil...).

La langue portugaise appartient au groupe des langues Ibéro-romanes, comme l'espagnol, (le catalan et le galicien). Ancêtre de la langue galicienne et portugaise, langue communément parlée en Galice et dans le nord du Portugal. Le Galicien et le Portugais se sont peu à peu différenciés (tout en restant très proches) et le portugais a été imposé à la moitié sud du pays au détriment des dialectes mozarabes parlés à l’époque où cette région était musulmane.

Son accent est plus proche du catalan et du galicien, elle en partage les mêmes racines mais la prononciation de certains mots présente quelques particularités. Vu que le portugais a un maximum de 9 voyelles et 19 consonnes, cette langue a la réputation de "chanter" mélodieusement. C’est ainsi qu’on dit qu’elle est la langue de la poésie et de la musique.

 L’âge « classique » de la langue portugaise s’étend de 1540 à 1626, c’est-à-dire de l’époque où fut reconstituée par Jean III, l’université de Coimbra, jusqu’au moment où parut la première partie de l’Histoire de Saint Dominique par Frey Luis de Souza.

Dans sa forme littéraire, la langue portugaise a subi deux influences : La conquête espagnole, qui entraina l’oppression de la pensée ; puis, l’irruption des idées et de la littérature française. La langue évolua d’un côté par l’introduction du gongorisme (recherche d'un style précieux, très métaphorique ; vient d'un mouvement littéraire baroque en Espagne) et de l’autre par l’imitation du français.

En 1996, le Portugal ainsi que six de ses anciennes colonies ont fondé la (CPLP) Comunidade dos Países de Língua Portuguesa (la Communauté des pays de langue portugaise). Les pays membres sont les suivants : l'Angola, le Brésil, le Cap-Vert, la Guinée-Bissau, le Mozambique, le Portugal et Sao Tomé et Principe. Le Timor oriental est admis à titre d'observateur. L'objet de cette communauté est de promouvoir la langue et la culture "portugaise"

Une problématique se pose encore, à la langue portugaise que Luiz Felipe de Alencastro, résume dans ces termes : « La langue portugaise, certes, mais laquelle ? Le portugais "castiço", "authentique", lusitanien, ou le "brésilien", où sont rivés d'autres apports linguistiques amérindiens, africains, européens, alors qu'y subsistent des expressions portugaises d'antan, oubliées par les Lisbonnais ? La question reste en suspens, puisque l'accord orthographique entre les deux pays est toujours en chantier. » (Le Monde 17 mars 2000).

En résumé, la langue portugaise d’origine latine tire 20 % de son lexique tire ses racines ailleurs, en particulier de la langue arabe mais aussi notamment de l'occitan.