HISTOIRE DE LA LANGUE POLONAISE

La langue polonaise est une langue slave, comme le russe par exemple, mais appartient à une sous-famille particulière (le groupe des langues slaves occidentales, avec le cachoube, le tchèque, le slovaque, le haut sorabe et le bas sorabe).

Le Polonais est apparu au Xe siècle lorsque l'État polonais s'est développé. Autrefois, le polonais était une langue parlée seulement, mais il est devenu une langue écrite avec l'adoption de l'alphabet latin, apporté par le Christianisme.

La langue polonaise est écrite en alphabet romain, complété par l'utilisation de signes diacritiques (caractères spéciaux). Elle est extrêmement riche phonétiquement, ayant 10 voyelles et 35 consonnes. En prononciation, l'accent est normalement mis sur l'avant-dernière syllabe d'un mot.

Les noms, pronoms et adjectifs ont sept cas (nominatif, génitif, datif, datif, accusatif, vocatif, instrumental et locatif), ce qui signifie que la fin des mots varie en fonction de leur fonction syntaxique dans la phrase.

Les origines de la langue Polonaise

Le Polonais est une langue Indo-européenne appartenant au courant slave occidental. Lorsque les tribus slaves proto-slaves quittèrent leurs terres situées entre l'Odra et le Dniepr (fleuve de l'Europe de l'Est se jetant dans la mer Noire) au début du Moyen Âge, elles s'établirent dans presque toute l'Europe centrale, orientale et méridionale, atteignant l'Elbe à l'ouest, la Volga et la Dvina à l'est et la péninsule des Balkans au sud.

L'un des effets de cette expansion a été l'émergence de trois groupes de langues slaves : l'ouest, le sud et l'est. Le groupe slave occidental comprend également le tchèque et le slovaque, et bien qu'ils soient étroitement liés, ces différentes langues ne sont pas totalement intelligibles entre elles.

Le développement de la langue Polonaise

À partir du 10ème siècle, le polonais a commencé à émerger avec Mieszko I, dirigeant de la Polanie de Wielkopolska,qui a uni quelques tribus culturellement et linguistiquement liées, issues des bassins de la Vistule et de l'Odra.

Ce n’est qu’à partir de l’an 966 et l’expansion du christianisme, que la Pologne a adopté l'alphabet latin, qui permettait d'écrire le polonais, qui n'existait jusqu'alors que comme langue parlée.

Les premiers manuscrits, produits par le clergé, n'étaient qu'en latin, mais à l'occasion, ils devaient contenir des noms ethniques slaves. Les premiers textes écrits en polonais étaient des traductions de prières et de sermons latins en langue vernaculaire pour que les fidèles comprennent leur culte matérialisé par deux phrases : l'une prononcée par un paysan et l'autre par un dirigeant.

Le polonais a cinq dialectes principaux, parlés en Silésie, Malopolska, Mazovia, Wielkopolska et Kashubia où chaque tribu slave utilisait sa propre langue qui s'est lentement développée et changée au fil des siècles.

Chaque dialecte a plusieurs variétés avec des phénomènes linguistiques caractéristiques et cohérents. Ces variétés diffèrent du polonais standard par le vocabulaire, la syntaxe, la prononciation et la morphologie.

De plus, le polonais a emprunté de nombreuses autres langues, notamment l'anglais, le français, l'allemand, le latin et le russe. Ces influences ont été causées par divers facteurs allant de la fascination pour d'autres cultures (emprunts au Français) à des processus historiques tels que les partitions (emprunts à l'allemand et au Russe) ou l'acceptation du christianisme (emprunts au Latin).

Avec Jan Kochanowski (1530-1584) la littérature polonaise était florissante créant une des plus grandes poésies de tous les temps. Il a été le premier à utiliser un langage sophistiqué et artistiquement parfait. Il atteint la perfection lyrique dans un recueil de 300 poèmes de diverses durées. Il a écrit sur des sujets politiques adaptés à son époque.

D'autre part, l'orthographe polonaise a été normalisée principalement par les imprimeurs qui ont contribué au développement de la langue polonaise en encourageant la publication de livres et de dictionnaires dont la réforme de l'orthographe a été achevée en 1891.

Enfin, la langue et la culture polonaises sont aujourd'hui d'une importance considérable, une vingtaine de personnes nées en Pologne ont reçu le Prix Nobel pour leur contribution à la science, à la littérature et à la paix.