HISTOIRE DE LA LANGUE LINGALA

Selon certains linguistes, la langue lingala est un créole bantou d'Afrique centrale. Le lingala est parlé par plus de 10 millions de personnes dans une région qui comprend le nord-ouest de la République démocratique du Congo au sud jusqu'à sa capitale, Kinshasa, et le nord de la République du Congo, en particulier dans une partie de sa capitale, Brazzaville. Elle désigne une langue ethnique, proche du bobangi une langue formée d’un mélange de langue bantoue.

Le lingala, qui veut dire " langue du peuple Bangala (fluvial) ", est né du Bobangi, une langue bantoue de la branche bantou-congolaise de la famille Niger-Congo, qui était utilisée par les commerçants navigateurs entre le tournant Nord-ouest du fleuve Congo et Stanley (maintenant Malebo) Pool au sud et sur le fleuve Ubangi. Le lingala s'est développé à la fin du XIXe siècle à partir des Bobangi utilisés par les missionnaires pour le prosélytisme et par les administrateurs coloniaux pour la communication avec les populations locales à travers leurs auxiliaires tels que les forces armées et la police. Le lingala continue d'être associé à l'armée et à la police dans toute la République démocratique du Congo.

Son origine, dialecte est lui formé par le lingala standard de Makanza, le lingala parlé, le lingala de Kinshasa, le lingala de Brazzaville. De ce fait, jusqu’à aujourd’hui, le lingala classique est pratiqué dans l’éduction et les institutions d’informations. Par contre, celui parlé, intègre plusieurs vocables d’origine coloniale surtout de la langue Française et quelques vocabulaire issus de l’anglais. Enfin, le lingala de kinshasa et de Brazzaville est utilisé fréquemment et quotidiennement dans ces deux villes surtout à la télévision ou à la radio.

Le lingala est plutôt une langue orale qu’une langue écrite. Elle a conservé une plus grande partie de la structure verbale canonique bantoue agglutinante, dans laquelle plusieurs préfixes et suffixes s'attachent au verbe pour lui en modifier la signification.

Elle a également conservé le système simplifié d'accord sujet-verbe basé sur la distinction entre sujets animés et sujets inanimés, tels que mw-ána a-kómi "l'enfant est arrivé" contre e-lóko e-kómi "la chose est arrivée".

Le lingala est également très tonal, les traits grammaticaux bantous canoniques sont plus courants dans le lingala Makanza, la variété standard du lingala conçue par les missionnaires et promue par le système scolaire. Le lingala est l'une des quatre principales lingua francas autochtones, appelées "langues nationales", en République démocratique du Congo, ainsi qu'une langue vernaculaire des centres urbains de l'ouest du pays, sauf dans la province du Bas-Congo (Bas-Congo) et dans les provinces du Bandundu du Sud et de l'est.

Pour résumer, l’alphabet lingala est organisé de façons différentes selon les écoles ou les linguistes, Le lingala académique a 39 lettres, digrammes ou trigrammes. Les accents annoncent les tons des voyelles auxquels ils s’attachent, l’accent aigu indique un ton haut, l’accent circonflexe indique un ton variant descendant et l’accent antiflexe (circonflexe inversé) indique un ton variant montant (Source : Wikipédia).