HISTOIRE DE LA LANGUE LAOTIENNE

Le Laos compte des dizaines de langues régionales que l’on peut regrouper en quatre grandes familles linguistiques : la famille thaï-kadai, la famille austro-asiatique, la famille hmong-mien et la famille sino-tibétaine. La langue ‘Lao’ est issue de la première famille. Il s’agit d’une variante officielle du Laos. Il s'agit de la version parlée et écrite à Ventiane, la capitale du Laos.  Elle est actuellement la langue officielle du pays.  

La langue laotienne s’est enrichie avec les langues khmer, du le môn et du le pāli et le sanskrit. A l’origine monosyllabique elle contient désormais des polysyllabes grâce à ces différentes influences. Toutefois, elle demeure une langue une langue mono syllabique. Le lao à l'exemple du thaï, du vietnamien et du chinois, est une langue à système tonal. Il compte six tons, proches du thaï, tout en demeurant différent de la langue thaïe parlée en Thaïlande, bien que les locuteurs des deux pays se comprennent sans trop de problèmes.

Au cours de son histoire, le lao a emprunté non seulement au thaï, au sanskrit, au pali, au khmer et au vietnamien, mais aussi, au français, au russe et à anglais. Le chinois a également été une source importante d'emprunts.

L'écriture du Lao commence de gauche à droite et de haut en bas. Elle compte 6 tons, 33 consonnes et 28 voyelles, celles-ci peuvent se disposer devant, après, au-dessus ou au-dessous de la ligne des consonnes. L’écriture est curviligne, le régime imposé par le Phathet Lao en 1975, il existait au moins quatre systèmes d'écriture. Depuis, l'alphabet a été normalisé et unifié.

La grammaire est d'une grande simplicité, les mots sont invariables ni genre, ni pluriel et ni conjugaison sans article. Ces fonctions sont réalisées par des particules qui permettent de marquer le nombre, la classification des noms ainsi que les temps des verbes.

Par ailleurs, il existe des termes génériques pour définir les hommes, les animaux, les végétaux, etc.

Certains mots diffèrent selon qu’on s'adresse à ses amis, à des administrateurs, ou à des hauts dignitaires. C’est aussi le cas des pronoms personnels qui diffèrent selon que l'on s'adresse à un subordonné, à un égal ou à un supérieur.

La syntaxe du lao correspond à l'ordre connu du français : le sujet, puis le verbe suivi du complément. À côté de sa langue officielle le « Lao », le Laos compte plusieurs langues importantes :   le khmou, le hmong daw, le phu thaï, le hmong njua, le phuan, le thaï du Centre, le lü, vietnamien, akha, le thaï don, la bru occidentale, le so, le katang du Nord, le chinois mandarin et le laven.