HISTOIRE DE LA LANGUE INDONESIENNE

Contrairement au chinois , l'indonésien n'est pas une langue tonale. En ce qui concerne la prononciation, l'indonésien, bien que loin d'être facile, est relativement simple pour les anglophones.

Elle est parfois décrite comme "agglutinante", ce qui signifie qu'elle possède une gamme complexe de préfixes et de suffixes qui sont attachés aux mots de base tout comme, le mot anglais "uncomfortable" qui est construit à partir du mot de base "comfort".

Le vocabulaire de base de l'indonésien est l'austronésien, mais la langue a également emprunté d'innombrables mots couramment utilisés en sanskrit, arabe, néerlandais, anglais et langues locales, en particulier le javanais et le malais jakartan.

Depuis l'antiquité, le malais était, et est toujours, la langue maternelle des habitants qui vivent des deux côtés du détroit de Malacca qui sépare l'île de Sumatra et la péninsule malaise. Parce que le détroit a toujours été une voie maritime très fréquentée, d'innombrables voyageurs et commerçants sont entrés en contact avec cette langue. Au fil des siècles, ils ont porté le malais dans toutes les îles d'Indonésie et la langue est devenue une lingua franca largement utilisée, en particulier dans les zones côtières.

C'est l'une des principales raisons pour lesquelles, au 20ème siècle, le malais a été choisi comme langue nationale de la république indonésienne, ce dernier a joué un rôle si important dans la formation de l'unité de l'Indonésie, a servi de support pour la langue judiciaire, qui est également la langue de l'empire Sumatra de Sriwijaya (IXe au XIVe siècle) et entre autres une langue de commerce et d'affaires.

Ce n’est qu’à partir de 1945, date de déclaration officielle de l’indépendance de l'Indonésie, que L'indonésien (Bahasa Indonesia) est la langue officielle de l'Indonésie. L'indonésien est un dialecte normalisé de la langue malaise mais qui reste assez similaire.

Le malais considéré comme une deuxième langue est parlé par la plupart des Indonésiens, qui l’utilisent généralement dans la cadre d’un dialecte régionale (par exemple le minangkabau et le javanais) à la maison et au sein de leur communauté locale.

D’autre part, la publication d'une grammaire standard Tata Bahasa Baku Bahasa Bahasa Indonesia (A Standard Grammar of Indonesian, 1988) et d'un dictionnaire standard, le Kamus Besar Bahasa Indonesia (A Comprehensive Dictionary of Indonesian, 1988). Il a encouragé les habitants à utiliser un style officiellement approuvé d'indonésien formel promu sous le slogan Gunakan Bahasa Indonesia yang baik dan benar (Utiliser bon et correct indonésien).

Aujourd’hui, le système éducatif national, ainsi que presque tous les médias nationaux et autres moyens de communication, sont en indonésien. Au Timor oriental, l'indonésien est reconnu par la Constitution comme l'une des deux langues de travail (l'autre étant l' anglais).

Le nom indonésien de la langue est Bahasa Indonesia (littéralement langue d'Indonésie) ; ce nom est parfois utilisé en anglais également. La langue est parfois appelée "bahasa" par les anglophones, bien que cela signifie simplement "langue" en indonésien.

En conclusion, l’indonésien est une langue qui se distingue par sa grande hétérogénéité, mais dont la forme standard est largement reconnue et utilisée dans le discours formel d'un bout à l'autre du pays, et qui trouve son origine principalement dans la maison d'édition Balai Pustaka, fondée par les dirigeants coloniaux des Indes orientales en 1917.