HISTOIRE DE LA LANGUE FRANCAISE

Au cinquième siècle avant Jésus christ, la France parlait trois langues : Le grec, le ligure et le gaulois. Avec l’arrivée des romains le latin s’impose. La langue française est donc, une langue romane : Sa grammaire et la plus grande partie de son vocabulaire sont issues des formes orales et populaires du latin : Pendant cinq siècles, le latin parlé, dit vulgaire, côtoie le gaulois, qui est une langue celtique.  Cette dernière disparaitra dès le IV siècle.

Au Moyen Âge, les régions françaises avaient des dialectes très variés. On distingue principalement les parlers d’oïl au Nord et les parlers d’oc au Sud. L'Ancienne langue française s'est constituée dans le domaine de l'oïl. Ses caractères dominants sont ceux des variétés écrites et parlées en Île-de-France, par suite de l’unification du pays par les rois de France autour de Paris, leur capitale.

L’extension de l’usage du français s’est faite grâce aux progrès de l’Administration : François Ier en août 1539, décide que les lois soient rédigées en français.  La « Pléiade » proclame, dix ans après, l’excellence et la prééminence du français en matière de poésie. En 1635, Richelieu fonde l’Académie française dont l’objet est de « donner des règles certaines à la langue et à la rendre pure, éloquente et capable de traiter les arts et les sciences » (Article XXIV de ses statuts).

L’académie a assuré la régulation du français. Elle a procédé à plusieurs réformes orthographiques.et a assuré des simplifications terminologiques. En 1694, le premier Dictionnaire de l’Académie Française fait son apparition.

 Aux XVIIe et XVIIIe siècles, la langue française a joui du statut de langue « raffinée » elle fut utilisée par l’aristocratie et des personnes cultivées dans tout le Nord de l’Europe, en Allemagne, en Pologne et en Russie. En outre, le français est adopté comme étant une langue de la diplomatie, d’ailleurs, les grands traités sont rédigés en français, alors qu’ils l’étaient auparavant en latin. Par ailleurs, La littérature écrite a joué un rôle primordial dans l’histoire et dans l’évolution du français dans sa version actuelle.

Les lois Jules Ferry (1881/1882) sur la gratuité de l’école primaire et l’obligation de l’enseignement ont fait que le français est démocratisé et les distinctions sociales se sont relativement abolies. La langue française a donc, évolué, grâce à des facteurs politiques, juridiques et littéraires. Le processus de son évolution a eu pour fondement politique une conception centralisatrice et jacobine de l’Etat et de la langue.

De nos jours, le français est influencé par des langues étrangères, notamment la langue anglaise. Les nouveaux termes issus de l’anglais font partie des secteurs où les anglo-saxon sont en avance, les nouvelles technologies et le marketing par exemple. 

L’apparition de ces nouveaux mots est contrôlée et régulée par l'Académie française et la Délégation générale à la langue française.