HISTOIRE DE LA LANGUE FINNOIS

Le finnois, langue finno-ougrienne, est la première langue nationale de la Finlande. Le nom de «finnois» (en finnois : suomi) vient du mot suédois finn qui désignait à l'origine les Lapons Depuis quelques années, le terme « Lapon », est remplacé par celui utilisé de la part de la minorité autochtone : Same. En effet, la communauté Same considère que le mot « Lapon » revêt une connotation méprisante et étrangère et se qualifie elle-même de Same.

 L’évolution de la langue finnoise est extrêmement liée à l’histoire du pays. Elle est originaire de la Russie centrale ; La langue finnoise se serait répandue jusqu’en Finlande à partir de la Russie centrale, probablement depuis l'époque glaciaire il y a 9000 ans. Traditionnellement, les linguistes admettaient que le berceau des Finnois devait se situer à l'ouest de l'Oural.

C'est depuis cette région que les anciens Finnois auraient migré jusqu'en Finlande. Cependant, à leur arrivée en Finlande, ceux-ci ne parlaient pas une seule et même langue finnoise : Ils parlaient plutôt l'une des nombreuses variétés proto-finnoises, qui donneront naissance au finnois, au lapon, au carélien, au ludien, à l'estonien, à l'ingrien, etc. La langue finnoise a également emprunté des éléments aux langues baltes et germaniques.

 Le finnois est parlé en de nombreuses variantes dialectales. On distingue fondamentalement deux variétés distinctes : les dialectes occidentaux et les dialectes orientaux. Tous ces dialectes finnois sont mutuellement intelligibles et ils se distinguent les uns des autres par certains changements mineurs de voyelles, de diphtongues et de rythme.

Pour la plupart d'entre eux, les dialectes fonctionnent avec la même phonologie, la même grammaire et un vocabulaire quasi identique. Évidemment, il existe des caractéristiques particulières de sons ou de constructions grammaticales propres à chacun des dialectes.    

 Cette langue nordique a une grammaire extrêmement complexe qui possède 15 cas. Le finnois emploie souvent des suffixes là où d'autres langues emploient plus volontiers des pronoms et des prépositions. Ce qui fait que l'on peut parler d'une langue "agglutinante"(comme le turc). Pourquoi langue agglutinante ? C’est une langue, dont les suffixes s'ajoutent au radical sans le modifier. Mais la structure de la langue n’est pas complètement de type agglutinant et se rapproche des langues à flexions (comme l'espagnol), car le radical est parfois difficile à isoler.

Ajoutons que, en transformant la racine du mot, on obtient une série de mots aux sens différents ; Il arrive que la même racine donne naissance à des centaines de combinaisons.  La langue finnoise va aussi modifier les verbes, noms, pronoms, adjectifs et chiffres en fonction de leur rôle dans la phrase. Le finnois ne connaît pas d’article, il possède par contre un système de 16 déclinaisons (dont 12 courantes), ce qui fait pour un même mot plus de 25 terminaisons différentes

 Aujourd’hui, le finnois, est la première langue nationale de la Finlande, parlée par environ 93% de la population totale du pays (environ 5 millions de locuteurs). Il y a des minorités finnophones en Suède, en Norvège (entre 10.000 et 15.000 locuteurs), en Russie environ 20.000 locuteurs.

Il y a aussi des communautés de finnophones aux États-Unis, au Canada et en Australie. Notons enfin, que la langue suédoise est la deuxième langue officielle de la Finlande à côté du finnois.  

Par ailleurs, l’Institut de recherche finlandais pour les langues fixe les normes du finnois standard et propose des recommandations en ce sens.