HISTOIRE DE LA LANGUE BENDJAB

La langue pendjabi appartient à la famille indo-européenne de la branche des langues indo-iraniennes. Elle est la langue de la région du Pendjab qui divisée en deux parties devient officiellement le Pendjab indien et le Pendjab pakistanais. Le Pendjab indien est donc, situé dans la partie nord-ouest du pays. Il est considéré comme un État frontalier avec le pays voisin, le Pakistan.

   Le panjabi compte près de 80 millions de locuteurs au Pakistan et à près de 35 millions en Inde. D’après l’encyclopédie universalis, le panjabi est issu du sanskrit, le pandjabi se trouve par rapport à ce dernier dans une situation analogue à celle du français vis-à-vis du latin. Le linguiste George Abraham Grierson (1851-1941), dans son volume Linguistic Survey of India (entre 1904-1928), soutient qu’il y aurait quatre dialectes du panjabi parlés en Inde et au Pakistan : le dialecte de Majhi, le dialecte de Malwi, le dialecte de Doabi et le dialecte de Pwadhi. En Inde, le pandjabi est parlé dans l'Etat du Pandjab où il est entre autres, la langue des Sikhs. Il n’a pas de reconnaissance officielle au Pakistan où la langue officielle est l’ourdou dont le groupe ne représente que 4, % de la population alors que celui des panjabis est majoritaire et représente 75%,

  La politique linguiste de l’inde a évolué suite à des circonstances historiques propres à cette fédération. En effet, elle a tenté en vain, d’imposer l’hindi comme unique langue nationale. Ceux qui ne parlaient pas cette langue ont catégoriquement refusé ce choix.

Elle s’est donc rabattue sur une solution intermédiaire : L’hindi est choisi langue nationale, l’anglais une langue de liaison et pour les régions une ou plusieurs langues officielles.

Le punjabi et l'hindi présentent de nombreuses similitudes puisque appartenant à la même famille indo-aryenne. Ainsi, la grammaire et la phonétique du pandjabi ne se distinguent pas beaucoup de celles de l'hindi/ourdou. Toutefois, l'hindi est écrit dans un script Devanagri qui provient de la langue sanskrite, tandis que la langue punjabie a ses propres scripts appelés Gurmukhi.

Le shahmukhi est principalement utilisé par les musulmans du Pendjab et le Gurmukhi est utilisé surtout par les sikhs du Pendjab et les hindous “Punjab”. Au Pakistan et dans certains pays musulmans, le pendjabi comme l'hindi peuvent être écrits en caractères arabes. Il existe, cependant, une certaine compréhension mutuelle avec le pendjab indien. Soulignons par ailleurs, que des différences non négligeables concernent la ponctuation entre le vocabulaire pandjabi et l'hindi/ourdou.

 Le panjabi actuel, porte la trace de son histoire, elle-même liée à celle du Panjab, qui a vu passer les Afghans, les Turcs, les Huns, les Grecs et les Persans. Ainsi que l’empire moghol, nation sikhe et la grande Bretagne.