HISTOIRE DE LA LANGUE ALBANAISE

Langue albanaise, langue indo-européenne parlée en Albanie et par un plus petit nombre d'Albanais de souche dans d'autres parties des Balkans méridionaux, le long de la côte est de l'Italie et en Sicile, dans le sud de la Grèce, en Allemagne, en Suède, aux États-Unis, en Ukraine et en Belgique.

L'albanais reste à ce jour le seul représentant moderne d'une branche distincte de la famille des langues indo-européennes. Le nom albanais a été trouvé dans les documents depuis l'époque de Ptolémée. En albanais de Calabre, le nom est Arbresh, en grec moderne Arvanítis et en turc Arnaut ; le nom a dû être transmis très tôt par la langue grecque.

La langue albanaise (shqip) est parlée par plus de six millions de personnes dans le sud-ouest des Balkans, principalement en République d'Albanie et dans les pays frontaliers qui faisaient autrefois partie de la fédération yougoslave (Kosova, Macédoine, Monténégro et Serbie).

Le dialecte Albanais

Les deux principaux dialectes, le gheg au nord et le tosk au sud, sont approximativement séparés par la rivière Shkumbin. Gheg et Tosk divergent depuis au moins un millénaire, et leurs formes moins extrêmes sont mutuellement intelligibles.

Introduction à l’Histoire de la langue Albanaise

La langue officielle, rédigée dans une orthographe romaine standard adoptée en 1909, était basée sur le dialecte gheg du sud de l'elbasan depuis le début de l'État albanais jusqu'à la Seconde Guerre mondiale puis a été modélisée sur le Tosk. Les Albanais du Kosovo et de Macédoine du Nord parlent des variétés orientales du gheg, mais depuis 1974, ils ont largement adopté une orthographe commune avec l'Albanie.

La langue albanaise est similaire à l'anglais dans sa construction de phrase, qui soutient une construction parfaitement typique Sujet - Verbe - Objet. Les noms en langue albanaise peuvent prendre une forme masculine, féminine ou neutre, ainsi qu'une forme singulière ou plurielle. Comme pour beaucoup de langues balkaniques, dans la structure de phrase commune, l'article défini est placé après le nom.

La Grammaire

Les verbes de la langue albanaise sont fascinants, en ce sens vous pouvez les exprimer avec beaucoup plus d'émotion qu'avec d'autres langues. Avec le verbe adéquat, vous pouvez exprimer une position indicative ou admirative sur ce qui est discuté. Par exemple, "flet" contre "fliske". Les deux mots signifient "parler", mais le premier indique une déclaration unique telle que "Vous parlez albanais", et le second se traduit par quelque chose d'équivalent à "Je vois que vous parlez albanais".

Les catégories grammaticales de l'albanais sont parfaitement semblables à celles des autres langues européennes. Les noms indiquent ouvertement le sexe, le nombre et trois ou quatre cas. Une caractéristique inhabituelle est que les noms sont obligatoirement infléchis avec des suffixes pour montrer une signification définie ou indéfinie : par exemple, bukë " pain ", " buka " " le pain.